Groupe de travail sur la Gestion des Boues de Vidange

A Madagascar, seulement 19% de la population utilisait des installations d’assainissement améliorées (y compris les installations partagées) en 2017, contre 9% en 2000 [1]. Ce taux reste faible mais traduit des dynamiques d’équipement en assainissement (public et privés) importantes. La gestion des excrétas reste donc un enjeu de taille identifié par les acteurs du secteur. Le 27 Septembre 2017 un atelier sur la gestion des boues de vidange a été organisé par la Commune urbaine d’Antananarivo, la Région Ile-de France et l’Institut des Métiers de la Ville (compte-rendu ici). Lors de cet atelier les acteurs ont manifesté leur intérêt pour la mise en place d’un groupe de travail spécifique afin de partager les experiences et expertises de chacun.

L'ONG Ran'Eau a donc proposé de mettre en place et animer un groupe de travail sur la Gestion des boues de vidange afin d'offrir aux acteurs intéressés un espace d'échanges privilégié, pour discuter des différentes problématiques relatives au sous-secteur. Ainsi, depuis cette création, début 2018, l’ONG Ran’Eau organise régulièrement des espaces d’échanges, destinés aux membres du groupe de travail (réunions, visites terrain, etc.). Ces espaces d’échanges ont permis l’identification de thématiques prioritaires et ont donné lieu à la rédaction de notes techniques : 

Comptes rendus des réunions :

[1] Progrès en matière d’eau, d’assainissement et d’hygiène des ménages 2000-2017. Gros plan sur les inégalités. New York, Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et Organisation mondiale de la Santé (OMS), 2019.

Français